the-Setai-2

L’hotel Setai, South Beach, Miami

Le mois de mai fut américain pour moi cette année et c’est plus précisément à Miami que je suis allé entre amis.

Miami c est bien évidemment South Beach,  son quartier Art Déco, ses mojitos et un certain gout pour le bling bling totalement assumé.

C’est en me promenant au nord de ce quartier, dans Collins Avenue que j’ai découvert quelques hôtels de grand standing. Parmi tous, l’un d’eux :

Sa façade art déco, est celle du précédent hôtel : le Dempsey Vanderbilt.  L’entrée est plus discrète que les autres hôtels, plus tamisée, plus mystérieuse et ici déjà, commence notre voyage vers l’Asie.  Ce décor est en fait un mélange subtil entre une culture, ici celle de l’Asie et celui d’un style : l’Art Déco.

Cette entrée débouche ensuite sur un Hall d’où se dégage une impression d’ailleurs, on est au calme, coupé de l’effervescence du quartier autant diurne que nocturne. La magie opère très vite.

Les matériaux sont simples et nobles. Un lien avec le passé est présent en permanence avec au sol, des briques provenant d’anciennes maisons de Shanghai, des anciens mobiliers et objets chinois. L’éclairage, la nuit tombée (lorsque je l’ai visité) très réussi, mets en valeur les textures de bois, de pierres, les compositions florales et les œuvres d’art présentes. Le moindre détail est ici murement réfléchi et maitrisé.

Passé le Lobby, on arrive devant un bar, immense, très simple dans sa forme mais très complexe dans ses détails, comme dans son éclairage, les matériaux sont toujours aussi simples mais travaillés de façon très complexe, telles les nacres, ou encore le bois qui est transformé en moucharabieh d’inspiration asiatique et laissent apparaitre des beaux objets, des bouteilles…

Face au bar, la terrasse. La encore le voyage continue. Pas de mer à l’horizon, pas de touristes au loin, pas de musique lointaine provenant d’autres établissements. Non la terrasse du Setai a été pensée comme un oasis dont vous êtes l’hôte aussi longtemps qu’il vous plaire, et de nuit, son atmosphère est particulièrement réussie.

Elle est presque totalement occupée par un plan d’eau dans lequel se trouvent des ilots où l’on peut s’installer entre amis à l’ombre de palmiers, et deux grands portiques qui la surplombent. On se retrouve ici à l’extérieur et pourtant on se croit encore à l’intérieur de l’hôtel. Quatre statues gardent un œil sur ce lieu : Un phénix, un tigre, un dragon et une tortue qui nous rappellent encore le lien avec la culture de la chine ancienne.

Tout est calme encore ici, on est loin de penser aux lieux de fêtes, aux bars très animés du quartier. Il s’agit d’un lieu où l’on n’imagine pas du tout voir des gens faire la fête dans le hall comme dans d’autres hôtels du coin.

J’aime aussi beaucoup l’omniprésence des œuvres d’art disséminées dans tout l’hôtel. Ce sont des tableaux d’un artiste français, Christian de Laubadère, dont le travail se concentre ici particulièrement sur la sensualité dégagée par la nuque d’une femme. Ses œuvres représentent des femmes de dos, depuis le bas des épaules parfois ornées de dessins, de fleurs, d’un habit, jusqu’à leurs coiffures très complexes.

Ce sont aussi des oeuvres d’un artiste coréen, Lee Wong Juin (dont je n’ai pas trouvé de site web), qui représentent l’art ancien de la calligraphies ainsi que des pinceaux.

Suite à l’oasis-terrasse, se trouvent trois piscines superbes. Pourquoi en avoir trois ? Hé bien pour avoir le choix entre trois différentes températures d’eau !

Les chambres et nombreuses suites se trouvent dans une tour qui fait face à l’océan Atlantique, et sont toutes décorée de la même manière que les parties communes de l’hôtel, dans un style fusion Asie-Miami Art Déco.

Si vous êtes de passage à Miami ou prévoyez d’y passer des vacances, n’hésitez surtout pas à y boire un verre afin de découvrir et de profiter de ce lieu, à défaut de pouvoir y dormir. Je pense vraiment que ce lieu habité d’une atmosphère réussie, qui est sublime, raffiné et paisible à la fois en mérite grandement le détour…

Je n’aurais qu’une seule remarque : dans l’oasis, un éclairage à la bougie naturelle serait tout de même bien meilleur que celles de bougies électriques, même si celles-ci sont vraiment très réalistes et très réussies. Je pinaille un peu sans doute…

Oborobo.

The Setai (site d’où ont été extraites ces photos).
2001 Collins Avenue, Miami, Florida 33139

3 Comments

  1. Posted 1 décembre 2011 at 7 h 05 min | #

    I told my kids we’d play after I found what I needed. Damnit.

    • Oborobo
      Posted 10 décembre 2011 at 16 h 40 min | #

      I hope you had great times with your kids :) .

  2. Posted 14 janvier 2012 at 22 h 59 min | #

    Interesting…

Postez un commentaire

Votre email se sera jamais publié ou partagé. Champs requis *

*
*