Oscars-de-la-mode-Paris_Dior-haute-couture_00

Les Oscars de la mode en France…

Cette période de remises de récompenses pour les Oscars aux Etats-Unis, ou bien les Césars en France a dû inspirer un de mes amis, car il m’a envoyé il y a quelques jours un lien qui m’a beaucoup étonné.

Il s’agit d’un court extrait de la première retransmission de la cérémonie des Oscars de la Mode en France en 1986 sur TF1 mais aussi sur deux chaines étrangères, l’une d’elles au Japon et l’autre était la NBC aux Etats-Unis.

 

Celle-ci se déroule à L’Opéra Garnier, et sur l’air de « La Vie en Rose » interprétée par l’orchestre, on y redécouvre quelques grands créateurs de l’époque : Paloma Picasso, André Courrèges, Pierre Cardin, Hubert de Givenchy, Guy Laroche, Jean-Louis Cherrer, le grand Yves Saint-Laurent, entre autres.

Ils sont accompagnés par les grandes actrices d’alors, telles Anouk Aimée, Fanny Ardant, Catherine Deneuve et la fabuleuse Audrey Hepburn qui rend d’ailleurs ici hommage, en français, à la forte amitié qui la liait à M de Givenchy…

Pour ceux qui ne reconnaitraient pas celle que l’on voit à la fin de cette vidéo et que l’on surnommait si justement « La femme au turban », il s’agissait ici de la grande Mme Grés, celle dont je vous ai parlé dans un précédent article.

 

Cette vidéo m’a étonné parce que je ne m’attendais pas à découvrir qu’une telle cérémonie ait pu exister alors qu’elles sont généralement dédiées soit au 7ème art , soit à la musique, voir au théâtre à travers les fameux « Molière »  mais aussi parce que l’évidence d’une telle cérémonie en France dédiée à ce qui a fait notre réputation dans le monde s’est imposée à moi.

 Elaboration d’une robe Haute-Couture Christian Dior en soie rouge,
Printemps-Eté 2012

 

Je me suis donc penché sur le sujet, et après quelques recherches restées vaines, je fus obligé d’admettre, stupéfait, que cette cérémonie n’existait plus en France et visiblement depuis suffisamment longtemps pour n’en trouver aucune trace sur le net !

En revanche, j’ai découvert qu’il existe des cérémonies plus ou moins similaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

 

Or, s’il y a bien un domaine dans lequel Paris est belle et bien reconnue pour son savoir-faire, c’est bien celui de la Mode et plus précisément de la Haute-Couture, qui est et reste à ce jour un domaine spécifiquement français pour ne pas dire parisien.
De plus la Haute Couture, même si elle est réservée de fait à une clientèle excessivement restreinte, permet de continuer à faire perdurer des dizaines d’artisanats menacés de disparition et qui peuvent être considérés comme faisant partie intégrante de notre patrimoine.

 

 Détails de Broderies de la maison Lesage

Broderie au fuseau

Je me prends à rêver aujourd’hui de voir à nouveau une telle cérémonie à Paris, qu’elle retrouve l’Opéra Garnier pour écrin peut-être, mais surtout qu’elle donne à nouveau à la France cette légitimité à promouvoir cette créativité, ce savoir-faire artisanal d’une grande richesse, cet art de l’habillement qui n’est étrangement pas reconnu à sa juste valeur car il ne fait même pas partie de la classification des Arts…

 

Je décrète donc qu’après le Cinéma (7ème Art), la Radio, la Télévision et la Photographie (8ème Art) et la Bande-Dessinée (9ème Art) , le 10ème Art est dorénavant celui de la Mode et de la Haute-Couture !

Qu’en pensez-vous ?

 

Oborobo.

Postez un commentaire

Votre email se sera jamais publié ou partagé. Champs requis *

*
*